vendredi 23 juin 2017

Reste

















A la sentence
On oppose
L’incertitude
Qui interroge
Les morts

Il faut bien
Vivre avec

Dire en son nom
La peur qui ne
Se détourne pas
Que l’on observe
Dans son royaume

Si elle avance
La main – le poids
Exact de la fin –
On jette sur elle
Un regard mauvais

Contre tout
Son pays

jeudi 22 juin 2017

L'Eveil






















Comme un signe
Sur ton corps
Qui te conservera
A la vie

Et qui prononce
Et renverse tant
D’images taillées
Dans le feu

Allant vers d’autres
Repères

Comme un regard
Tard dans la nuit
Qui se porte sur
Tes mondes
Tes paroles déliées
Que je lis comme ça
Sur tes formes

Je n’entends rien
D’autre que le
Silence de ces
Plaines et le
Doux ressac
De ton souffle
Qui se pose là
Sur mon cou


mercredi 21 juin 2017

Nombres

















Vous la regarderez
Comme une bête
Féroce
Un ciel comme
Du fer
Cette main de
L’éternel
Vous descendrez
Dans la nuée
Vous parlerez
Peut-être à Moïse
Peut-être pas

Moi je te parle
Bouche à bouche
Je me rends coupable
J’oublie le sacerdoce
Tu murmures contre moi
Je m’attache
À ta colère
« Laisse-moi
Passer par
Ton pays
Franchir ton
Territoire »…



mardi 20 juin 2017

Consumés





















On n’en laisse
Rien jusqu’au
Matin – la chair
Du sacrifice
En quelque sorte –

Tu es délicieuse
Je suis si impur
J’égorge les heures
Tu me forces
À vivre
Tu es ma nuit
Consumée

Une incision
Dans ce mal
Irréductible
Retranché loin
Des regards

Ça relève
D’une sainte
Destruction 

lundi 19 juin 2017

Mémoire Vive





















A la façon
Impatiente dont
Le cœur se
Fait peur

En train de se
Dire – de frôler
La chance –

La conséquence
Aussi de tous
Les faux pas
La mémoire
Vidée de
Son RAM

Comme on
S’écroule
Un verre à
La main

Saupoudré
De cendres
Ou de clair-
Voyance

Celle qui
Précède
Un semblant
De réponse


vendredi 16 juin 2017

Autel





















Dans la suite
Des temps
Ta main sera
Sur ma nuque

Tu prendras
En aversion
Ce pays étrange
Cendre de fournaise
Dis-tu

Tu y laisseras
Tes pleurs
T’écartant
De tous les
Chemins
Gravés
Comme des
Cachets

Refusant
L’assignation

D’être ainsi
Mise au feu

D’être offerte
Même devant
L’éternel 

jeudi 15 juin 2017

Dérobés





















Et la nuit de même -
Ses cuirasses de fer
Comme un bruit
Souterrain – son pouvoir
De fermer le ciel –
La nuit te jette
Ce regard favorable

Son éternel
Visage – voici
La seule intégrité
Dans son temps
Le sang versé
Pour alliance

Notre seule
Nation qui dérobe
Un peu de
Ce présent
Qui consent à
Nos travers
Et nous sauve
Du séjour
Des morts